Comment devenir plâtrier-plaquiste ?

Les métiers du bâtiment représentent un secteur dynamique et essentiel de l’économie, offrant une multitude d’opportunités professionnelles à travers une variété de postes, que ce soit sur le chantier, à l’atelier ou au bureau. Avec 1,40 million d’emplois en 2022 et un large choix de formation dans le bâtiment, le secteur du BTP (Bâtiment et Travaux Publics) se positionne comme l’un des premiers employeurs en France.

Composé en grande partie d’entreprises de moins de 10 salariés, ce secteur comprend également des PME et de grandes entreprises, ainsi que des bureaux d’études. Cette diversité d’acteurs témoigne de la richesse et de la vitalité du domaine de la construction.

Au cœur de cet univers foisonnant se trouve le métier de plaquiste, une profession d’avenir qui allie savoir-faire technique et créativité.

 

Quelle est la différence entre un plâtrier et un plaquiste ?

Dans le secteur de la construction, les termes « plâtrier » et « plaquiste » sont couramment utilisés, parfois de manière interchangeable, ce qui peut prêter à confusion. Cependant, ces deux métiers désignent en réalité des spécialités distinctes, chacune avec ses propres tâches et compétences spécifiques.

Le plâtrier est un artisan spécialisé dans l’application et la finition du plâtre. Son domaine d’expertise englobe la préparation des surfaces à enduire, l’application du plâtre pour lisser les murs et les plafonds, ainsi que les travaux de finition tels que le lissage et le ponçage pour obtenir une surface parfaitement prête pour la peinture ou le revêtement mural. De plus, les plâtriers peuvent créer des ornements en plâtre, comme des corniches ou des moulures, pour embellir les intérieurs.

En revanche, le plaquiste, également connu sous le nom de monteur en plaques de plâtre, se spécialise dans l’installation de plaques de plâtre pour la construction ou la rénovation des murs et des plafonds. Les plaques de plâtre, souvent appelées « placoplâtre » ou « placo », sont des panneaux préfabriqués légers composés d’un noyau de plâtre entouré de carton. Le travail du plaquiste consiste à fixer ces plaques sur une structure métallique ou en bois pour créer des cloisons, des faux plafonds et d’autres éléments architecturaux intérieurs. En plus de l’installation, le plaquiste effectue des tâches de finition telles que le rebouchage des joints et l’application d’enduit pour obtenir une surface uniforme et prête à être décorée.

En résumé, bien que les plâtriers et les plaquistes partagent parfois des tâches similaires, ils se concentrent sur des aspects différents de la construction intérieure. Tandis que le plâtrier se spécialise dans l’application et la finition du plâtre lui-même, le plaquiste se focalise sur l’installation des plaques de plâtre pour créer des structures intérieures. Ces deux métiers exigent des compétences spécifiques et sont souvent exercés par des professionnels différents au sein de l’industrie de la construction.

Afin de l’adapter aux évolutions liées aux activités des entreprises du secteur, le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) considère que ces deux métiers nécessitent deux formations distinctes. Le nouveau référentiel du métier de plaquiste reste structuré autour de deux activités types, la première relevant de la construction d’ouvrages de plâtre sec et la seconde relevant du jointage et des travaux de reprises aux plâtres.

IMAGE

 

Qu’est-ce qu’un plaquiste ?

Définition du métier de plaquiste et de son champ d’action

Le plaquiste est un professionnel polyvalent intervenant dans la construction neuve ou la rénovation de bâtiments. Sa mission principale est de transformer des espaces bruts en intérieurs fonctionnels et esthétiques. À partir des directives et des plans fournis, il réalise divers ouvrages tels que des plafonds, des cloisons et des doublages, en veillant à assurer l’étanchéité, l’isolation thermique et acoustique des structures.

Dans son travail, le plaquiste effectue plusieurs tâches clés :

  • Il trace et implante les éléments à installer, garantissant une mise en œuvre précise et conforme aux plans.
  • Il monte et met en œuvre une isolation thermique en installant des matériaux isolants pour assurer une efficacité énergétique optimale.
  • Il installe différents éléments préfabriqués tels que les plaques de plâtre et les moulures en staff, en respectant les normes de sécurité et les exigences fonctionnelles des espaces.
  • Il construit des cloisons, utilisant divers matériaux comme les carreaux de plâtre, pour délimiter et structurer les espaces intérieurs.
  • Il réalise l’application de plâtre sur les murs et les plafonds, assurant une surface lisse et prête à recevoir le revêtement final.
  • Il prépare les surfaces en appliquant des enduits pour les rendre aptes à la finition, garantissant ainsi un rendu esthétique optimal.

Outre ces tâches techniques, le plaquiste peut également jouer également un rôle de décorateur. En se spécialisant dans les plâtres ou les enduits, il façonne alors des éléments décoratifs tels que des corniches, des cheminées et des moulures, ajoutant ainsi une touche esthétique aux espaces intérieurs. Son expertise s’étend donc à la fois à la construction structurelle et à la finition décorative, faisant de lui un acteur essentiel dans la réalisation des projets de construction et de rénovation.

 

Quelles sont les compétences d’un plaquiste ?

Être plaquiste requiert un ensemble de compétences techniques et organisationnelles. Le plaquiste doit être capable de lire des plans, d’effectuer des tracés et des implantations précises. Il monte des ossatures, fixe les plaques de plâtre et effectue les traitements de joints et de reprises manuels. Sa connaissance des normes de conformité lui permet de contrôler les supports avant intervention et d’alerter en cas de non-conformité.

Le plaquiste travaille souvent en équipe, coordonnant son activité avec d’autres corps de métiers présents sur le chantier. Selon la structure de l’entreprise, il peut être amené à se déplacer localement ou régionalement. Les chantiers peuvent se dérouler dans des environnements variés, des locaux clos et couverts aux échafaudages intérieurs, nécessitant parfois des habilitations spécifiques.

Le respect des règles de sécurité est primordial dans ce métier. Le plaquiste manipule des charges lourdes, utilise du matériel électroportatif et porte des équipements de protection individuelle. Il peut également être confronté à des risques liés à la présence d’amiante sur les chantiers de rénovation, nécessitant une formation spécifique sur la prévention des risques.

Enfin, le plaquiste contribue au respect des principes du développement durable en réalisant le tri sélectif des déchets générés par son activité.

En somme, le métier de plaquiste allie savoir-faire technique, rigueur et sens des responsabilités, contribuant ainsi à la transformation et à l’amélioration des espaces de vie et de travail.

IMAGE

 

Pourquoi et comment devenir plaquiste ?

Les avantages du métier

Le métier de plaquiste présente plusieurs avantages. Tout d’abord, il offre des perspectives d’emploi intéressantes, car la demande de professionnels qualifiés dans ce domaine reste constante, que ce soit pour des projets de construction neuve ou de rénovation. De plus, il permet de travailler dans un secteur diversifié, avec la possibilité d’intervenir sur des chantiers variés et de collaborer avec différents corps de métiers.

En outre, ce métier offre la satisfaction de voir concrètement les résultats de son travail, en transformant des espaces bruts en intérieurs fonctionnels et esthétiques. De plus, il permet une certaine autonomie dans l’organisation du travail, tout en offrant des possibilités d’évolution professionnelle vers des postes de chef d’équipe ou de conducteur de travaux.

Le métier de plaquiste peut offrir une certaine stabilité financière, avec des salaires généralement attractifs et des possibilités d’emploi régulières.

 

Quelle formation pour être plaquiste ?

Avec l’avènement des technologies numériques, le métier de plâtrier-plaquiste évolue vers une intégration croissante d’outils innovants, de la conception du chantier à son exécution. Les compétences requises pour exercer ce métier combinent aptitudes techniques, sens de l’organisation, esprit d’équipe et endurance physique, offrant ainsi un éventail de possibilités d’épanouissement professionnel pour ceux qui sont attirés par le travail manuel et la construction.

Pour pratiquer ce métier, le bac n’est pas nécessaire mais il est nécessaire d’avoir suivi une formation pour devenir plaquiste.

Plusieurs voies sont possibles : 

  • La formation initiale la plus courante est un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) en Plâtrerie-Plaquisterie. Ce diplôme se prépare en deux ans après la classe de troisième et offre une solide base dans les techniques de pose de plaques de plâtre et dans la construction d’éléments en plâtre. Après le CAP, certains poursuivent leur formation en préparant un BP (Brevet Professionnel) ou un Bac Pro dans le même domaine, ce qui leur permet d’acquérir des compétences plus avancées et d’accéder à des postes plus qualifiés.
  • Il est également possible d’accéder au métier de plaquiste par le biais de l’apprentissage, en signant un contrat d’apprentissage avec une entreprise du secteur. Cette voie permet d’acquérir à la fois une formation théorique en centre de formation et une expérience pratique sur le terrain, ce qui est très apprécié des employeurs.
  • Des formations professionnelles continues sont également disponibles pour les personnes souhaitant se reconvertir ou se spécialiser dans ce domaine, offrant ainsi des opportunités d’évolution professionnelle. En outre, des titres professionnels et des formations complémentaires offrent des opportunités d’approfondissement des compétences et de progression dans la carrière.

 

Bien choisir son centre de formation

Comment choisir le bon organisme de formation ?

Pour choisir efficacement un organisme de formation, plusieurs critères doivent être pris en compte. Tout d’abord, il est important de vérifier si l’organisme est certifié, ce qui garantit la qualité de ses formations selon des normes établies. Ensuite, la réputation de l’organisme et l’expérience des formateurs sont des éléments cruciaux à considérer, tout comme la possibilité de personnaliser la formation en fonction de vos besoins spécifiques. De plus, un réel accompagnement avant, pendant et après la formation est essentiel pour garantir votre réussite professionnelle. Il est également important de choisir un centre de formation qui soit à jour avec les tendances du marché et les avancées technologiques, offrant ainsi un environnement propice à l’apprentissage moderne et efficace.

Comparer les organismes de formation avant de vous inscrire. Il est essentiel de comparer les programmes, la durée de la formation, les lieux des sessions, les formateurs et leurs qualifications, ainsi que les coûts et frais associés. Ces éléments permettent une comparaison objective pour trouver l’organisme le mieux adapté.

C’est en cherchant un organisme de formation qui remplit tous vos critères que vous trouverez celui qui vous lancera pleinement dans votre nouvelle vie professionnelle !

 

Passerelles Formation, votre centre de formation en Occitanie !

Trouver une formation adaptée à son parcours et sa personnalité est la meilleure manière de réussir professionnellement. Fort de plus de 35 ans d’expertise, nos centres de formation offrent une palette diversifiée de formations en partenariat avec des acteurs locaux et des entreprises.

Chez Passerelles, nous valorisons un soutien individualisé où nos équipes pédagogiques et administratives collaborent étroitement avec les apprentis et les entreprises. Cette collaboration vise à atteindre des objectifs partagés, garantissant ainsi un parcours de formation adapté et une intégration réussie dans le monde professionnel.

Parallèlement, notre engagement envers une perspective globale des métiers se manifeste à travers une sensibilisation proactive aux défis énergétiques et environnementaux. Nous considérons cette sensibilisation comme une composante essentielle de la préparation des professionnels de demain, les dotant ainsi des connaissances nécessaires pour faire face aux défis contemporains. Passerelles se positionne comme un acteur incontournable dans le paysage de la formation professionnelle, offrant des solutions sur mesure pour répondre aux besoins variés des individus désireux de monter en compétences, de se perfectionner ou de faire reconnaître leurs acquis.